Notaire depuis 10 ans, Philippe Labassa a profité de la loi Macron votée en 2015 pour monter son office. Cette loi entendait dépoussiérer la profession, notamment en désignant 1650 nouveaux postes. 1456 ont déjà été attribués, dont celui de Philippe Labassa pour la zone Toulouse. Ancien salarié d’offices implantés à Gaillac et Toulouse, il a fait le choix de Couffouleux « entre deux bassins que je connais bien », stipule-t-il. Il a investi 150 000 € dans sa société Notalife et a recruté une assistante notariale. Notalife se positionne tout particulièrement sur une « clientèle familiale ».

Fermer le menu